lundi 25 janvier 2010

Cérémonie funèbre


L'éventualité de votre mort prochaine vous angoisse ? Certains élèves de l'école secondaire des Quatre-Vents ont trouvé une façon d'apprivoiser la Faucheuse. En effet, ils ont lancé la mode de l'enterrement graduel. Il s'agit de se faire prélever un organe ou amputer un membre pour assister à son exposition, puis à son enterrement ou à sa crémation. Ainsi, ces adolescentes et adolescents se voient partiellement mourir de leur vivant, ce qui leur permet de faire leur deuil d'eux-mêmes sans pour autant connaître le choc traumatisant d'un trépas total et radical.

Anita, 14 ans, adepte de l'enterrement graduel témoigne: - J'pouvais pu dormir la nuit. C't'ait rendu que j'prenais des somnifères pis toute. À c't'heure, chu calme pis chu pu stressée pantoute. J'voé la mort drette dans les yeux !

Photographie ci-haut: une adolescente arbore fièrement
la cicatrice qu'a laissée l'ablation de son rein gauche,
Ci-dessous: Exposition dudit rein.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire